La firme d’ingénierie WSP cible le filon des services-conseils numériques

La firme de services d’ingénierie WSP se concentrera davantage sur la commercialisation de services-conseils numériques auprès de clients dans le cadre de sa nouvelle stratégie de croissance interne et par acquisitions.

WSP, anciennement Genivar et dont le siège social est toujours situé à Montréal, est une firme de services professionnels, en particulier des services d’ingénierie, de consultation stratégique et de conception, pour des clients des industries du transport, des infrastructures, des sciences de la terre, de l’environnement, du bâtiment, de l’énergie et des ressources.

« Vu les rapides avancées en matière de technologies, WSP se concentrera davantage sur l’offre de solutions numériques pour ses clients et d’outils de pointe pour ses employés », affirme WSP, dans un communiqué.

Ainsi, au cours des trois prochaines années, en plus des services professionnels qu’elle propose déjà, WPS « développera ses services, secteurs et marchés clés où se trouvent d’importantes occasions de croissance, comme les services-conseils numériques, l’eau, l’électricité et les énergies renouvelables ».

WSP mentionne prévoir aussi s’équiper d’outils et de technologies numériques supplémentaires pour elle-même.

Lire aussi :

Hashtag Tendances, 10 mars 2022 — Financement public pour adopter des technologies; et plus

Financement fédéral pour l’adoption de technologies par des petites entreprises

Sherweb devient partenaire de Trend Micro et RBC

The post La firme d’ingénierie WSP cible le filon des services-conseils numériques first appeared on Direction Informatique.

Une PME sur deux prête à partager des données avec des institutions financières

Un entreprise sur deux se dit prête à partager des données commerciales avec des fournisseurs de services bancaires, en échange de services technologiques personnalisés qui répondent à des besoins, selon EY.Financement

La firme Ernst & Young (EY) affirme que 56 % des entreprises qui ont répondu à son sondage auprès de 1000 petites et moyennes entreprises (PME) se disent ainsi prêtes à partager des données commerciales avec des banques, notamment à des fins de conformité.

Plus de détails à venir…

Lire aussi :

Une personne sur deux échangerait des données contre des rabais

The post Une PME sur deux prête à partager des données avec des institutions financières first appeared on Direction Informatique.

Détection d’intrusions : pas une minute à perdre

Des pirates informatiques peuvent passer de la compromission initiale à un deuxième hôte en 90 minutes, selon un rapport Crowdstrike.

Source : Amriphoto / Getty

Les équipes de sécurité informatique disposent d’environ 90 minutes pour détecter la présence d’un pirate informatique et l’empêcher de passer d’un hôte initialement compromis à un autre hôte, selon un rapport de l’entreprise Crowdstrike.

Selon le rapport annuel, le temps d’évasion pour les activités d’intrusion examinées en 2021 était en moyenne de 1 heure et 38 minutes. Ce chiffre est légèrement supérieur à la durée moyenne de 2020.

Plus de détails à venir…

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Intrusion dans le réseau du Bureau du secrétaire du gouverneur général

Sécurité informatique : ne pas perdre de vue l’hygiène de base

Neuf composantes d’une équipe de rêve en sécurité

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

The post Détection d’intrusions : pas une minute à perdre first appeared on Direction Informatique.

Écart entre les paroles et les actes en analytique de données, selon Microsoft

Une recherche produite par Microsoft révèle un écart entre ce que les dirigeants d’entreprises disent être bon pour les affaires et leurs actions.Logo de Microsoft

Les dirigeants d’entreprises du Canada sont d’accord avec l’idée que les données et les renseignements qui en sont tirées sont des éléments clés de la réussite commerciale. Pourtant, très peu font quoi que ce soit à ce sujet, selon une recherche publiée la semaine dernière par Microsoft Canada.

Plus de détails à venir…

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Gestion d’actifs miniers : Beap acquise par Norda Stelo

Commerce électronique : Absolunet acquise par Valtech

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

The post Écart entre les paroles et les actes en analytique de données, selon Microsoft first appeared on Direction Informatique.

Des connaissances en cybersécurité à cueillir pour les organisations

Des organisations sont aidées par des chercheurs à comprendre comment des connaissances et des technologies de cybersécurité existantes peuvent être utilisées pour se défendre contre des risques informatiques.

En novembre 2019, un groupe de chercheurs en cybersécurité a fondé une agence à but non lucratif pour proposer à des responsables de la sécurité des technologies gratuites pour un éventail de problèmes.

Un peu plus de deux ans plus tard, le Center for Threat Informed Defense a publié un premier bulletin pour présenter 13 projets disponibles pour des équipes de cybersécurité avancée.

Plus de détails à venir…

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Création d’un regroupement en cybersécurité à Montréal

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

The post Des connaissances en cybersécurité à cueillir pour les organisations first appeared on Direction Informatique.

Cybersécurité : rassurer le client serait payant

Les dépenses en cybersécurité pourraient être un avantage concurrentiel dans le secteur de la vente au détail pour satisfaire les attentes des consommateurs en la matière, selon Capgemini.

achat en ligne, commerce électronique

Image : Getty

Capgemini, une entreprise qui est basée en France et qui commercialise des services professionnels et des conseils d’entreprise, affirme que ces dépenses incluent les dépenses en protection des données des consommateurs, des informations sur les entreprises et de la propriété intellectuelle.

Sur la base d’une enquête et d’un rapport de son propre institut en matière de transformation numérique, Capgemini soutient que le cybersécurité « peut être une source d’avantage concurrentiel dans le secteur de la vente au détail » pour les détaillants.

Selon l’enquête, la cybersécurité serait « le troisième facteur le plus important lorsque les consommateurs choisissent les distributeurs, à égalité avec des caractéristiques telles que les rabais et la réputation de la marque ».

De plus, la satisfaction des clients augmenterait quand ils savent que leur principal distributeur a mis en oeuvre certaines capacités de cybersécurité et de protection des données.

« Environ 40 % des consommateurs seraient prêts à augmenter leurs dépenses en ligne de 20 % ou plus si leur distributeur principal leur donnait une certaine garantie qui consoliderait leur confiance », ajoute Capgemini.

L’enquête aurait été menée auprès de 6000 consommateurs, 200 directeurs de la distribution et des cadres en cybersécurité.

Lire aussi :

Commerce en ligne : la sécurité selon Shopify

Commerce en ligne : tendances 2018 à surveiller

Cyberassurance : une industrie florissante?

Qu’est-ce que le marketing de contenu et pourquoi est-il si important?

Auteurs: Par Chris O’Shea, Conseiller d’affaires

Source: https://www.bdc.ca/fr/blogue/pages/marketing-de-contenu-pourquoi-important.aspx

Chris O’Shea, Conseiller d’affaires

Lorsqu’un entrepreneur crée un nouveau site Web ou un blogue ou commence à utiliser les médias sociaux, la question qui revient sans cesse est : «De quoi devrions-nous parler?»

Créer un bon contenu est un défi pour bien des entrepreneurs, qui n’ont pas l’habitude de parler de leur entreprise ou de leur secteur d’activité sur une tribune publique. Qu’est-ce donc que le marketing de contenu, et comment s’y prend-on?

Il s’agit de créer un contenu percutant qui constituera un moyen très efficace de trouver de nouveaux clients et de conserver ceux qu’on a. La diffusion de bulletins intéressants par courriel, d’articles de blogue pertinents, de vidéos pratico-pratiques et d’autres types de contenu en ligne vous permet d’acquérir un public et de vous définir comme un spécialiste dans votre domaine.

Les gens se détournent des publicités conventionnelles

C’est particulièrement important à une époque où les consommateurs sont de plus en plus habiles à ignorer les messages publicitaires tant dans les médias conventionnels qu’en ligne.

Ce qui nous ramène à la question du contenu.

Un bon point de départ consiste à penser aux difficultés dont vos clients vous parlent tous les jours. Quelles sont les questions qu’on vous pose sans cesse? Comment réagissez-vous? Ces prémisses pourraient inspirer une série d’articles de blogue, des vidéos pratico-pratiques ou même un court livre numérique.

Levez le rideau sur votre entreprise

Vous pouvez aussi lever le rideau et parler de ce qui se passe à l’intérieur de votre entreprise. Parlez de vos réussites, mais soyez aussi honnête quant aux difficultés auxquelles vous faites face et aux efforts que vous déployez pour vous améliorer dans l’intérêt de vos clients. Vous pouvez également faire connaître les organismes de bienfaisance que vous et votre personnel appuyez dans votre collectivité.

Vous pouvez aussi vous éloigner un peu et discuter des grands enjeux qui touchent votre secteur d’activité. Toutes les idées qui contribuent à enrichir votre contenu sont bonnes.

Soyons réalistes – nous avons collectivement une durée d’attention très courte dans Internet. Vous n’avez donc pas à toujours créer une grande quantité de vidéos ou un article de 800 mots pour atteindre votre but. Souvent, une simple photo avec légende, une petite idée à succès rapide sur votre blogue, un tweet ou une mise à jour sur Facebook fera l’affaire.

Le fait de connaître votre public et ses habitudes vous aidera à élaborer le contenu adéquat.

Réduire, réutiliser, recycler

Une énorme quantité de contenu est créée chaque jour dans Internet. Une partie de ce contenu se rapporte à votre secteur d’activité. Pourquoi ne pas l’exploiter?

Il peut s’avérer tout aussi judicieux de partager un contenu existant que de créer le vôtre. Si vous tombez sur un bon article dans LinkedIn, diffusez-le etajoutez-le à votre page Google+.

Vous devriez également consulter vos archives pour y trouver du contenu. Y a-t-il un article que vous avez écrit pour le journal local ou une vidéo que vous avez montée pour faire un exposé? Ce matériel peut être réutilisé en ligne.

Établir un calendrier de contenu

Vous avez toujours du mal à prévoir un moment de création de contenu dans votre journée?

Un calendrier de contenu peut être utile. Sélectionnez des dates régulières sur votre calendrier où vous ajouterez certains types de contenu, et tenez-vous-y. Cela devrait vous aider à déterminer la fréquence à laquelle vous devriez publier et à vous imposer une discipline pour le faire.

Autre question souvent posée: devrait-on publier régulièrement, par exemple une fois par semaine, ou le plus souvent possible?

Ce qui compte, c’est la constance

Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Mais c’est sûr qu’il vaut mieux être constant que de publier trop souvent ou (plus probablement) trop rarement. Il est important que vous demeuriez actif dans tous vos canaux. N’abandonnez pas subitement votre public simplement parce que vous êtes occupé ou, pire, blasé.

Personne ne peut créer un contenu éblouissant en permanence. Vous pouvez être très prolifique et créer une foule de messages en peu de temps, mais rappelez-vous qu’il s’agit d’un marathon et non d’un sprint. Vous risquez de vous fatiguer.

J’ai fait face à cette situation dans mon propre blogue, où mon rythme de publication a ralenti. Mais je m’efforce de publier au moins quelques fois par mois et de demeurer très actif dans les médias sociaux afin de maintenir les voies de communication ouvertes avec mon public.

Avec un peu d’organisation et d’imagination, vous découvrirez que le marketing de contenu vaut amplement le temps et l’effort consentis.

Urbanimmersive hausse ses revenus avec une présence en ligne

Urbanimmersive hausse ses revenus avec une présence en ligne

 

Dominique Lemoine – 25/02/2015

Technologies Urbanimmersive rapporte des revenus de 365 576 dollars pour le premier trimestre de son année financière 2014-2015.Logo de Technologies Urbanimmersive

Technologies Urbanimmersive, une entreprise de Laval qui produit du contenu visuel de synthèse et commercialise une technologie immersive dans le marché de l’immobilier et d’autres marchés, fait état de revenus trimestriels supérieurs de 138 % aux revenus de 153 604 dollars du trimestre correspondant de son année financière 2013-2014.

Technologies Urbanimmersive explique ses résultats par la signature de deux ententes pour sa plateforme de blogues immersifs, ainsi que par le contrat de licence et les services qui sont associés à la mise en route d’un portail immobilier 3D pour l’APCHQ (Association des professionnels de la construction et habitation du Québec).

« Les revenus de ces nouvelles plateformes sont basés sur l’utilisation web de celles-ci. Elles nécessitent peu de ressources et c’est ainsi que les charges opérationnelles peuvent être plus basses », précise Urbanimmersive.

Pour son trimestre terminé le 31 décembre 2014, Urbanimmersive comptabilise donc un coût des ventes de 146 267 dollars et des charges opérationnelles de 238 856 dollars qui sont inférieurs aux montants qui avaient été dépensés au trimestre correspondant de l’année financière précédente.

Technologies Urbanimmersive rapporte une perte nette de 35 094 dollars. Cette perte nette est inférieure à celle de 497 244 dollars qui avait été produite lors du trimestre équivalent de son année financière précédente.

Source: https://www.directioninformatique.com/urbanimmersive-hausse-ses-revenus-avec-sa-visibilite-en-ligne/33888

Trois étapes pour créer une présence professionnelle en ligne

Cet article de blogue vous est présenté par l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet(ACEI), l’organisation qui est responsable de la gestion du registre de noms de domaine .CA au Canada. L’ACEI aide les petites entreprises, les entrepreneurs et les entreprises en démarrage à obtenir un site Web.

Si vous êtes un propriétaire d’entreprise, un pigiste ou un conseiller du monde numérique, il est important d’établir une présence en ligne forte qui vous permettra de gérer votre réputation et votre marque personnelle. Qu’une personne recherche votre nom en ligne ou visite directement votre site Web, certaines étapes peuvent vous aider à atteindre vos objectifs, qu’il s’agisse de vous démarquer aux yeux des consommateurs, d’élargir votre réseau ou de partager votre expertise avec des personnes de votre secteur d’activités.

Étape 1 — Examinez votre présence dans les médias sociaux

Jeter un coup d’œil aux paramètres de confidentialité de vos comptes dans les médias sociaux peut se révéler judicieux. Assurez-vous que tout le contenu personnel (comme vos photos prises en vacances sur le bord d’une plage) reste confidentiel, tandis que le contenu public – ou tout ce qui témoigne de vos compétences ou de votre expérience — peut faire l’objet d’une recherche par les gens qui ne font pas partie de votre réseau.

Bien des gens sont actifs sur LinkedIn, une plateforme consacrée au réseautage professionnel. Si vous décidez d’utiliser LinkedIn, veillez à réexaminer les renseignements de votre profil pour vous assurer de leur exactitude, ainsi qu’à les actualiser régulièrement.

Étape 2 — Créez votre propre site Web ou votre blogue

Le temps où il fallait être expert pour créer son site Web ou son blogue est révolu. Il peut se révéler très rapide, facile et peu coûteux d’entreprendre cette démarche et de cibler n’importe quel sujet. Libre à vous de mettre en valeur les services professionnels que vous offrez, de publier un CV plus interactif que le format de LinkedIn ou de faire étalage de bijoux personnalisés que vous fabriquez et vendez.

Si la création d’un site Web ou d’un blogue vous intéresse, il conviendrait d’abord d’enregistrer le nom de domaine, soit l’adresse numérique où il évoluera. L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, l’organisme qui supervise les opérations des domaines .CA, a préparé pour vous des conseils sur l’enregistrement d’un nom de domaine et les façons de l’utiliser.

Étape 3 — Devenez blogueur invité

Votre expertise peut faire de vous un auteur invité de blogues établis au sein de votre industrie. C’est une manière géniale de faire circuler votre nom et d’assurer votre présence sur les sites adéquats – là où les gens de votre réseau se trouvent déjà.

Vous êtes prêt à entreprendre la création de votre présence professionnelle en ligne? Commencez dès aujourd’hui avec votre propre nom de domaine .CA.

Source: https://entreprisescanada.ca/fr/blogue/trois-etapes-pour-creer-une-presence-professionnelle-en-ligne/

Comment élaborer un argument publicitaire unique

McDonald’s est devenu le parfait exemple du pouvoir d’un argument publicitaire unique (APU) dans les années 1950 lorsqu’il est devenu, grâce à l’énergie débordante de l’entrepreneur Ray Kroc, le restaurant privilégié par les familles américaines qui voulaient un service rapide et le même goût à chaque visite.McDonald’s, publicité

Bien qu’en 2017, la vitesse et la constance ne soient plus des APU, au milieu des années 1950, l’offre de McDonald’s était révolutionnaire — utiliser les techniques et technologies modernes de cuisson pour offrir aux gens la même expérience culinaire rapide chaque fois qu’ils se rendaient au restaurant aux arches dorées.

Deux types d’entreprises

Un APU peut être défini comme cet « élément » unique qui distingue une organisation de toutes les autres organisations similaires — ce qui la rend spéciale ou originale. La distinction est le fondement de chaque APU et les organisations qui ne parviennent pas à se distinguer du groupe se trouvent dans une situation fort difficile pour faire évoluer leur image de type « un visage dans la foule » vers une image du type « le visage » d’un espace commercial donné.

Document connexe : Lire le livre blanc intitulé « Élaborer votre argument publicitaire unique pour le marché international »

La différence pour les entreprises entre être « un visage » et « le visage » est la réponse à une question fondamentale que tous les clients poseront invariablement : « Comment votre entreprise peut-elle me procurer plus d’avantages que vos concurrents? ». Les organisations qui sont confiantes et précises en regard de leur APU seront capables de répondre à ces questions sans sourciller.

Trois types d’APU

Bien que chaque entreprise souhaite la meilleure solution sur tous les plans, ultimement, la plupart des arguments publicitaires entrent dans une de ces trois catégories :

  • Produit – l’objectif étant d’offrir un produit ou un service supérieur à ce que les concurrents ont à offrir. Pensez le plus possible en termes de « niche » sans trop vous cloisonner. Un excellent exemple de ceci serait une entreprise qui vend des éditions originales et des ouvrages littéraires épuisés — leur APU ou élément différenciateur est fondé sur leur capacité à s’approvisionner et à offrir des livres rares sans y mettre trop d’efforts.
  • Prix – l’objectif étant d’offrir des produits à un prix extrêmement concurrentiel — préférablement le plus bas prix possible. Les APU fondés sur les prix ne devraient pas omettre la qualité du ou des produit(s).
  • Soutien – l’objectif étant d’offrir aux clients un soutien et une garantie après-vente incomparables, comprenant des politiques de retour exceptionnellement généreuses, des lignes d’aide des plus réceptives et des possibilités de dialogue en ligne, ainsi que des ressources d’aide en ligne étendues, ou une certaine combinaison de ces éléments. Idéalement, les gens seront amenés à croire que bien que toutes les entreprises offrent un certain niveau de soutien, aucune entreprise n’offre de soutien de la façon dont vous le faites.

Chaque « mouture » d’un APU met l’accent sur une valeur différente. Évidemment, les attentes les plus profondes de votre public cible devraient guider votre approche. Établir une personnalité d’acheteur vous aidera à prendre une décision sur votre argument fondamental.

Le livre blanc sur l’APU

Le livre blanc d’EDC intitulé « Élaborer votre argument publicitaire unique pour le marché international » décrit les APU et vous guide dans les étapes à suivre pour faciliter l’élaboration du meilleur APU possible pour votre entreprise et veiller à ce que votre personnel commercial et vos intermédiaires l’utilisent efficacement pour faire bondir les ventes sur les marchés étrangers.

Le livre blanc couvre une large variété de sujets, dont :

  • Pourquoi vous faut-il un APU?
  • Quelles sont les recherches que vous devez entreprendre dans l’élaboration de votre APU?
  • Des conseils pratiques pour l’élaboration de votre APU
  • La différence entre de « bons » et de « moins bons » APU
  • Des façons d’utiliser votre APU en affaires

Dans « Élaborer votre argument publicitaire unique pour le marché international », vous pouvez passer de la phase de recherches initiales du processus d’élaboration de votre APU à l’étape finale excitante dans laquelle vous pouvez, en tant que propriétaire d’un nouveau APU, travailler efficacement avec vos partenaires et vos représentants pour faire face à la concurrence et élaborer des documents de commercialisation de pointe qui contribueront efficacement à vous démarquer.

Télécharger le livre blanc maintenant